Un circuit de randonnée en Inde dans le parc de Singalila

Les passionnés de voyage connaissent l’Inde comme étant une destination insolite, culturelle où les paysages sont marqués par un fort contraste. Bâtiments modernes, vieilles pagodes, maisons traditionnelles, tous les styles d’architecture se côtoient dans ce pays du sud de l’Asie.

Mais les randonneurs s’intéresseront surtout aux sites et réserves naturelles qui constituent aussi de très grands attraits touristiques dans la région. Un circuit en Inde sera l’occasion de découvrir le parc de Singalila.

De la région ouest de Darjeeling à Molley

Après avoir été transférés de la ville de Delhi à celle de Kurseong dans l’État du Bengale-Occidental, les voyageurs entameront déjà leur circuit pour visiter l’Inde en prenant le train pour Darjeeling. Ils se plairont sûrement à bord de ce véhicule miniature typique de la région tout en observant les plantations qui bordent la voie ferrée. Sur les lieux, le parcours commencera à l’ouest de Darjeeling dans le village de Rimbhick à proximité de la frontière indo-népalaise.

Les randonneurs traverseront le village jusqu’à la rivière. Sur le chemin, ils verront au loin ces grandes forêts qui recouvrent une bonne partie du territoire. En empruntant la voie qui mène vers la localité de Gorkhey, les aventuriers exploreront quelques hameaux éloignés de la civilisation. C’est dans ces endroits isolés que les ethnies Limbu et Sherpa ont longtemps vécu pendant des siècles.

Les visiteurs pourront passer la nuit chez l’habitant avant de reprendre le circuit en inde vers la région de Raman. En entrant dans cette dernière, ils constateront qu’ils sont déjà dans le domaine du parc de Singalila. Les rhododendrons et les châtaigniers dominent le paysage. Plus ils avanceront dans la forêt, plus ils rencontreront les cerfs de l’Inde qui ont trouvé refuge au cœur de la jungle. En poursuivant le parcours, les voyageurs atteindront la localité de Molley en fin de journée.

De Molley à Phalut jusqu’à Sandakphu

En laissant Molley derrière eux, les randonneurs auront déjà une vue imprenable sur quelques sommets de l’Himalaya qui, de ce côté-ci du continent, semblent former une sorte de chaine de montagnes. Le Makalu, le Lhotse et l’Everest défileront devant leurs yeux. Ils auront encore la chance d’admirer d’un peu plus près ces décors en continuant jusqu’à l’arête de Singalila à Phalut. Cette partie du circuit en Inde sera rude puisque la montée ne s’arrêtera que lorsque les aventuriers atteindront le sommet à une altitude de plus de 3 500 m. La marche sera longue, mais les sentiers ne présenteront aucun obstacle difficile.

Les randonneurs pourront installer leur tente pendant un bout de temps et camper en pleine nature. Ils auront besoin de reprendre des forces s’ils veulent achever le voyage en arrivant la localité de Sandakphu. Le chemin le plus simple est de passer par Sabargram. Il faudra quand même arpenter la crête et suivre quelques sentiers longs avant de déboucher au pied de la montagne. Sandakphu est le sommet le plus élevé du parc de Singalila. Les plus courageux tenteront l’ascension jusqu’au point le plus haut en passant par une autre forêt de rhododendrons. Durant la montée, ils croiseront peut-être l’un de ces pandas rouges qui font la renommée de la réserve.